C'est vrai que je délaisse ce lieu, comment pourrai-je le nier ! Des circonstances atténuantes ! Non, j'ai du temps, pour d'autres choses...

J'ai juste changé mon emploi du temps, je vis 1001 choses, variées, exaltantes, fatigantes. Un joyeux mélange. Où me suis-je arrêtée ?

Bon, vous savez que le père sacrificiel qui ne pouvait vivre que de ses enfants a légèrement modifié ses plans de vie, depuis qu'une nymphe a croisé son chemin. Depuis, il est beaucoup moins disponible et je vais vous dire, c'est très sympa. Genre, pourvu qu'elle tienne le choc, il ne la lâche pas et comme elle vit à 150 km, c'est le panard absolu.

Petit hic, suivant si il finit à temps ou pas de satisfaire madame, il m'appelle deux heures avant pour me dire qu'il décale son heure de récupération des enfants. Dans le genre, mon ex-bonbonne me sert de baby sitter. Mais, la grosse différence, les gars, c'est que la coucouille que j'étais a trépassé ! Elle a avalé un lion et je pense qu'il a été vacciné ! 

Du côté des enfants ? Rentrée nickel, en CM2 et 4ème. La Miss est partie une semaine à la mer avec le centre aéré, ce qui aurait été impensable avant, elle n'a pas pleuré (tiens donc) et elle s'est régalée.

Vous ne pouvez juste pas imaginer combien cet été m'a rempli de joie et de confiance. J'ai retrouvé le plaisir des soirées avec les copains, des moments improvisés, j'ai joué au théâtre sans qu'on me dise que je suis ridicule. Que des choses légères et fortes et les enfants m'ont suivis dans mon tourbillon ascensionnel.

Parfois, on le dit sans réalité mais là cela est vrai et prend tout son sens : j'ai pris ma vie en main, et je suis zen. C'est un plaisir sans fin. Bon, tous les jours ne sont pas faciles, j'ai mes coups de mou mais rien à voir avec avant.

La grosse différence est que la nouvelle de l'existence de cette fille a changé la vie. Je n'ai plus de culpabilité, et surtout tout est tombé. Il a rencontré l'archétype de ce qu'il critiquait : une femme de 44 ans qui passe sa vie au Mac do, écoute Lady Gaga, s'habille de bouts de tissus transparents et fume comme un pompier. À peu près, tout ce qui était interdit en notre noble masure quand l'ayatollah du mariage platonique y vivait, et là, il trouve cela génial (à moins que ce ne soit excitant !). Donc, en 2 jours, le temps de savoir qui était l'objet de son désir, j'ai compris que ses oukases qui m'ont tant pourries la vie, c'était du flan, de la perversité et rien d'autre. Il n'y croyait même pas, à moins que sa versatilité soit à la hauteur de mon indifférence ! Il m'a libérée le bougre !