Il fait soleil depuis une heure dans la petite ville, vous êtes posées entre la pizza au chèvre et le café du jeudi. Il fait soleil mais les chaussures de plomb pèsent tous les jours un peu plus. J'avance comme un petit robot qui se bat tous les jours et qui se fatigue à tourner dans une roue qui va de plus en plus vite. 

Même un an après notre séparation, les mêmes mots jetés à ma face, ma conscience qui serait pitoyable, la responsabilité totale et maintenant en plus, je devrai répondre de tout cela devant mes enfants, qui bientôt prendront conscience de ce que j'ai fait. Tous les soirs, rentrer dans la maison vide et s'écrouler parce qu'il n'y a rien d'autre à faire. 

Qui peut dire à Thomas Hollande qu'il est idiot de dire que le tweet a ruiné l'image normale de son père ? Si ce n'était qu'une image, c'est bien qu'elle ait été ruinée, on en sait gré à Val de l'avoir fait ! Serions-nous définitivement un peuple de l'image, du non sens, du bluff ?  À quand le retour de la simplicité, de l'efficacité et surtout de la sincérité. 

Avant hier, j'étais à une réunion, assise entre un Préfet et un vice président de conseil général, que j'accompagnais (oui, j'avoue, j'étais un peu fière d'être assez compétente pour qu'on me demande de siéger avec eux !). Le Préfet a passé sa réunion, pourtant intéressante et prenante à lire ses Mails perso et à mater Facebook. Assez hallucinant. Moi, je me suis super tenue à carreau, j'ai même pas regardé mon téléphone. Par contre, j'ai pris toutes les notes sur l'Ipad, le préfet a dit à son stagiaire qu'il pourrait s'en inspirer ! C'est un gain de temps énorme, pour faire mon compte rendu, j'ai été d'une efficacité redoutable. 

Voila les niouses. Je cherche une forge avec forgeron pour alléger mes chaussures de plomb !